Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 20:58

LE FILS DE L’HOMME A LA CROISEE DES ENERGIES DIVINES

 

Un crucifix sans croix, c’est rare mais pas unique. Ce genre d’image montre qu’on s’interroge au-delà de la réalité historique des témoins oculaires et de la théâtralisation liturgique qu’en font les églises. Ce genre d’image semi-figurative donne à voir ce qui reste invisible ,mais dont parle très bien l’Evangile de St Jean. C’est une méditation théologique sur la relation du Christ avec son dieu-père, au paroxysme de son sacrifice.

Une méditation. Pas un traité de théologie spéculative. Mais dans ce genre d’approche des Mystères ,la raison est-elle vraiment mieux placée que l’art ?

PREMIER VITRAIL 

 

      vitrail dalle de verre energies divines

   

 

Je me bornerai donc à attirer l’attention sur certains détails significatifs de cette image de verre:

S’il n’y a pas de croix, il y a cependant deux mains dorées qui soutiennent ou maintiennent le supplicié les bras en croix. Ces mains se prolongent par des bras qui remontent au centre rayonnant, sans visage, qui occupe toute la surface du vitrail.

Tout en haut, le rayonnement esquisse des êtres ailés, adorateurs du centre dont ils émanent, sortes de chérubins qui apparaissent dans les visions du prophète Ezéchiel. Plus le regard descend, plus il voit ces figures se déformer comme des nuages. Le rayonnement continue cependant, s’allongeant jusqu’aux mains dorées ; puis, jusqu’au bas du vitrail où il commence à esquisser à nouveau des formes imprécises. Enfin, tout en bas, c’est un autre être ailé qui se forme. Sorte de dragon dont la gueule ouverte veut engloutir le Fils de l’homme (telle la vision de l’Apocalypse au chapitre 12)

Plus le rayonnement s’écarte de son centre plus les couleurs se refroidissent passant des jaunes orangés aux verts pour se perdent dans les bleus sombres autour du dragon qui rage dans la partie intérieure.

Quant au Fils de l’homme, il est le seul visage qu’il nous soit donné de voir de la divinité .

On peut voir ce vitrail à la chapelle St Roch de Noailhac en Aveyron sur le chemin des pèlerins de st Jacques de Compostelle.

 

DEUXIEME VITRAIL

 

  Fils de l'homme II vitrail energies divines

 

Ce vitrail éclaire un lieu de recueillement privé dans les Pyrénées orientales Sa forme et sa grandeur a permis une meilleure exposition du thème du Fils de l’homme qui est ici accompagné de son versant féminin. Si le Fils de l’homme est bien la quintessence de ce que l’humain peut devenir (voir Evangile de St Jean III ,1-13) l’élément féminin n’y est pas étranger, avec ses propres particularités. De même, la forme de ce vitrail le permettant, on a pu développer la visualisation de l’écartèlement auquel est soumis le Fils de l’homme par les énergies divines multidirectionnelles provenant d’En-Haut, d’en-bas et même de gauche et de droite dans le concret de la vie. Ce crucifiement-écartèlement, est un constat de tous les temps (voir le livre de Job en entier) .C’est constitutif de la condition humaine. C’est même le creuset de réalisation du Fils de l’homme.

 

On rejoint là toute le problématique des deux natures du Christ, qui a fait carburer tant de cerveaux, occupé tant de conciles et provoqué bien des schismes et autres hérésies...

 

Dans le “dialogue avec Nicodème” (déjà cité :Jean III ,1-13) on voit bien que la nature humaine peut et doit devenir sur-naturelle en” renaissant d’eau et d’Esprit” . Ce qui est tout autre chose qu’un simple rite baptismal. Pour résumer : Le” Fils de l’Homme” est l’avenir de l’homme - et de la femme –” Deo concedente” , comme disaient les alchimistes.

 

Dans le présent vitrail, l’écartèlement est imagé par des bras angéliques tirant vers le haut tandis que des forces mortelles et diaboliques voudraient entrainer vers le bas dans un ciel inversé et blafard. Des tensions plus terrestres viennent de droite et de gauche, instinctives, inconscientes, collectives de toutes sortes. Concrètement dans la vie ,cet état d’écartèlement peut être aussi provoqué par un conflit de devoir, Une perte des repères, une dépression.

 

Avec effondrement du tonus, fuite d’énergie, écroulement des anciennes certitudes.Et pourtant cet état terrible à vivre peut être la condition d’une re-naissance . Il n’y a pas de renaissance possible si une forme de mort n’a pas été vécue avant.

 

Il y a encore beaucoup à comprendre sur ce thème du Fils de l’homme. Ce sera peut-être l’occasion de méditer un autre vitrail encore en gestation ...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by vitraux-deniau - dans Oeuvres
commenter cet article

commentaires